Spécialiste de l’évaluation, du conseil et de la formation

Une équipe à votre écoute : 04 78 53 28 09

Coordonner les parcours des personnes vulnérables

enjeux

La mise en place des « plans d’accompagnement globaux » comme alternative à l’orientation simple vers un établissement ou un service, la volonté d’inclusion des nouvelles politiques publiques et la nécessité d’articuler les ressources et les compétences des territoires dans l’intérêt des personnes, imposent aux opérateurs du champ social, médico-social d’organiser une coordination interinstitutionnelle de leurs prestations.

L’équipe pluriprofessionnelle identifiée pour accompagner la personne devra élaborer en concertation une stratégie d’accompagnement et coordonner par la suite ses actions. Dans ce cadre, l’intervention d’un coordinateur de parcours est indispensable. Sa mission essentielle sera de garantir un accompagnement respectueux à la fois des besoins et du projet de vie de la personne.

La formation permet d’appréhender de façon concrète les incidences des nouvelles politiques publiques en matière d’inclusion des personnes vulnérables et de s’approprier les bases de la coordination des réponses spécialisées et de droit commun adaptées à leurs besoins.

2 jours

2 440 €

contenu de la formation

Évolution des politiques publiques et émergence de nouveaux dispositifs d’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité

« Zéro sans solution », le rapport de la mission Piveteau (juin 2014)

Une réponse accompagnée pour tous : création des « dispositifs intégrés » et du « plan d’accompagnement global »

Le « plan d’accompagnement global », une alternative à l’orientation vers un établissement ou un service

L’émergence inéluctable des plateformes de services : d’une logique de l’offre à une logique de la demande 

Les pôles de compétences et de prestations externalisées pour les personnes en situation de handicap

Les plateformes territoriales d’appui

Les rôles et fonctions du coordinateur de parcours : méthodes et outils

Positionnement du coordinateur au sein de l’équipe pluridisciplinaire institutionnelle et interinstitutionnelle : cadre méthodologique et position éthique et déontologique

Le « gestionnaire de cas » (ou case manager)

Étapes et outils de la coordination : recueil des attentes et prise en compte de projet de vie, analyse des besoins, élaboration du projet personnalisé, suivi et co-évaluation.

Travail en réseau et partenariat : identification des ressources du territoire, méthode pour la formalisation d’une convention de partenariat

La conduite d’une réunion de coordination : les rôles de l’animateur, la gestion des situations de tension, le processus de prise de décision.

Le suivi et l’évaluation des évolutions de situation

Les techniques de communication et de négociation utiles dans les relations avec les différentes parties prenantes

public concerné et pré-requis

  • Tous professionnels susceptibles d’élaborer ou de se voir confier la nouvelle fonction de coordinateur de parcours
  • Pré-requis : expérience d’élaboration de projet personnalisé

MODALITÉS D’ÉVALUATION

La validation des acquis se fait tout au long de la formation à travers des exercices d’application et des études de cas.

Un questionnaire d’évaluation est remis à chaque participant au terme de la formation.

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

Basée sur une pédagogie participative, la formation alterne apports théoriques et méthodologiques, échanges de pratiques, exercices et mises en situation.

ACCESSIBILITÉ

Les personnes en situation de handicap sont invitées à nous contacter pour toutes questions relatives aux conditions d’accessibilité de cette formation.

demande d’inscription

Faites une demande auprès de l’un de nos agents.
Ensemble nous pourrons élaborer votre dossier et choisir une date qui vous convienne.

objectifs de la formation

A lʼissue de la formation, les participants seront capables de :

ANALYSER

l’impact des politiques publiques sur les modalités d’accompagnement émergeantes dans le champ social et médico-social 

Situer

la fonction de coordinateur de parcours dans un cadre à la fois institutionnel et interinstitutionnel

élaborer

les outils de coordination pour une co-construction, une mise en œuvre partagée et une co-évaluation des parcours et des projets personnalisés

nos indicateurs de réussite depuis 2019

Taux de satisfaction des stagiaires
Satisfaits 92.84%
0
Stagiaires formés
Taux d'atteinte des objectifs pédagogiques
Objectifs atteints 98.47%

nombre de jours en visio depuis le début de l'année 2021

0
Jours de formations dont 54 en visio
moyenne de formations en visio sur les 5 premiers mois
44%

les autres formations disponibles

La réforme de l’évaluation de la qualité des activités et des prestations des ESSMS confiée à la Haute Autorité de Santé reconfigure une partie des visées de la démarche d’amélioration continue mises en place jusqu’ici attendue des établissements et services.

Le nouveau dispositif en vigueur au 1er janvier 2022 impose aux organismes évaluateurs, un nouveau rythme, un référentiel national et des méthodes précises.

La future réforme du processus d’évaluation des ESSMS renforce le dispositif d’amélioration de la qualité et oblige à professionnaliser la démarche qualité dont l’intérêt est désormais acté pour la plupart des acteurs du secteur social et médico-social.

La recherche de l’amélioration de la qualité des prestations suppose également que l’ensemble des professionnels s’engagent dans une démarche concrète d’amélioration des pratiques d’accompagnement.

Les risques, indissociables de toute activité humaine, sont particulièrement présents dans les structures sociales et médico-sociales prenant en charge un public vulnérable.

L’évolution vers une tolérance zéro, avec une réglementation plus exigeante, des obligations de sécurité renforcées, une judiciarisation et une médiatisation des accidents, obligent les responsables des institutions à organiser la gestion des risques.

Le dossier du résident est un outil au service de l’accompagnement. Il permet d’en assurer la mémoire et la continuité. Objet d’enjeux, le dossier se situe au carrefour de nombreux domaines : qualité de l’accompagnement, interdisciplinarité, évaluation, respect des droits, pertinence de l’information, etc.

Fil conducteur de l’accompagnement, assurant la cohérence des interventions, il répond à des…

La mise en place des « plans d’accompagnement globaux » comme alternative à l’orientation simple vers un établissement ou un service, la volonté d’inclusion des nouvelles politiques publiques et la nécessité d’articuler les ressources et les compétences des territoires dans l’intérêt des personnes, imposent aux opérateurs du champ social, médico-social d’organiser une coordination interinstitutionnelle de leurs prestations.

L’équipe pluriprofessionnelle identifiée pour accompagner la personne devra élaborer en concertation une stratégie d’accompagnement et coordonner par la suite ses actions.

La démarche « Réponse Accompagnée Pour Tous » impulse une nouvelle approche de l’accompagnement des personnes en situation de handicap axée sur plus de réactivité, de modularité et de pertinence dans la réponse, d’optimisation dans la coordination des ressources et de sécurisation des parcours.

Les établissements et services médico-sociaux sont invités à structurer leur offre à partir d’une logique de réponses et non plus de places.

obtenir notre catalogue de formations

Retrouver l’ensemble de nos formations professionnelles classées par catégories : Stratégie & Pilotage, Management & Animation de projets, Gestion RH et Qualité des accompagnements & gestion des risques.