Spécialiste de l’évaluation, du conseil et de la formation

Une équipe à votre écoute : 04 91 13 46 23

Maitriser les outils de diagnostic
et d’APPUI A L’EVOLUTION DE L’OFFRE MEDICO-SOCIALE

enjeux

Le plan autisme 2013/2017 prévoit des « moyens spécifiques » à l’intention des établissements et services pour le « renforcement par transformation de l’offre médico-sociale existante ».

L’instruction N° DGCS/SD3B/CNSA/ 2015/369 du 18 décembre 2015, relative à l’évolution de cette offre médico-sociale, fixe le cadre dont les établissements devront tenir compte pour bénéficier des «moyens spécifiques» en question. Elle précise notamment les éléments de               « bonnes pratiques professionnelles » qui seront pris en compte et qui doivent être, dès à présent, intégrés dans les démarches d’évaluation interne et externe.

Le dispositif concerne toutes les structures accompagnant des personnes avec trouble du spectre de l’autisme (TSA). Toutefois, «les crédits de renforcement ne seront attribués qu’à certaines structures médico-sociales, sur la base de plans d’amélioration de la qualité précis, ambitieux et permettant de juger de l’engagement du gestionnaire dans la démarche».

2 Journées

2 400,- €

contenu de la formation

Les politiques publiques en matière d’accompagnement des personnes avec troubles du spectre de l’autisme (TSA)

Le plan autisme 2013/2017 : les mesures envisagées pour transformer et renforcer les établissements et services médico-sociaux existants

Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles auxquelles le plan fait référence publiées par l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des Etablissements et services Sociaux et Médico-sociaux (ANESM) et la Haute Autorité de Santé (HAS)

L’intégration du dispositif «appui à l’évolution de l’offre» dans le processus des évaluations interne et externe

L’articulation du dispositif avec la démarche d’évaluation interne et d’amélioration continue de la qualité 

L’élaboration du plan d’amélioration : le choix et la formulation des actions d’amélioration ; la structuration du plan autour des leviers d’adaptation de l’offre ; la révision du projet d’établissement ou projet de service

Le référentiel d’ « appui à l’évolution de l’offre » élaboré par la DGCS (Annexe 1 de l’Instruction DGCS/SD3B/CNSA/2015/369 du 18 décembre 2015)

Les 9 domaines à évaluer : Evaluation individuelle et suivi du développement ; La place de la personne et de sa famille ; Le projet personnalisé d’interventions ; Interventions et apprentissages ; Environnement matériel ; Accès à la santé et organisation de l’accès aux soins somatiques ; Aspects comportementaux et comportements problèmes ; Préparation des transitions d’un milieu à un autre ; Formation et soutien des professionnels.

La mise en œuvre de la démarche : l’implication de l’encadrement ; l’appropriation de l’outil par les professionnels ; l’implication des personnes accompagnées et des familles ; la phase d’évaluation et le repérage des leviers pour une adaptation de l’offre au public accompagné.

public concerné | Pré-requis

  • Administrateurs
  • Directeurs
  • Cadres hiérarchiques et fonctionnels
  • Usagers ou représentants dʼusagers
  • Aucun pré-requis

demande d’inscription

Faites une demande auprès de l’un de nos agents.
Ensemble nous pourrons élaborer votre dossier et choisir une date qui vous convienne.

objectifs de la formation

A lʼissue de la formation, les participants seront capables de :

UTILISER

le référentiel d’ « appui à l’évolution de l’offre » élaboré par la DGCS (instruction du DGCS/SD3B/CNSA/2015/369 du 18 décembre 2015 relative à l’évolution de l’offre médico-sociale accueillant et accompagnant des personnes avec troubles du spectre de l’autisme)

IDENTIFIER

 sur la base de ce référentiel les principaux leviers pour une évolution de l’offre à destination de ce public

INTEGRer

ce dispositif dans le processus des évaluations interne et externe de l’établissement ou du service

nos indicateurs de réussite

Taux de satisfaction des stagiaires
Satisfaits 92.48%
0
Stagiaires formés en 2019
Taux d'atteinte des objectifs pédagogiques
Objectifs atteints 97.05%

les autres formations disponibles

« Sont qualifiés d’établissements et services sociaux et médico-sociaux privés d’intérêt collectif les établissements et services privés qui […] inscrivent leur action dans le cadre d’un projet institutionnel validé par l’organe délibérant de la personne morale de droit privé gestionnaire […].(Art. L311-1 du CASF)

Document obligatoire, dans un contexte sociétal et professionnel en pleine mutation, le projet institutionnel est aussi un véritable projet d’entreprise qui constitue un guide, tant pour les administrateurs que pour les salariés.

« Dans un contexte sociétal et un environnement professionnel en mutation, la capacité des cadres et cadres intermédiaires à mobilier les personnels constitue une compétence essentielle pour les organismes gestionnaires. 

Le travail en équipe, la réalisation de projets comme la qualité des activités réalisées nécessitent en effet un engagement continu des professionnels. 

Les évolutions réglementaires et normatives des dernières années (jusqu’aux dernières Nomenclatures SERAFIN-PH), conduisent à une révision du projet d’établissement, dans sa forme et son fond. 

D’un objet de négociation avec l’autorité de tarification, il est devenu aujourd’hui un outil de pilotage destiné à organiser le choix des prestations et à en garantir la qualité, et un outil de communication permettant de présenter de façon efficace les spécificités de la structure et leur adéquation avec les besoins et attentes du public.

Le plan autisme 2013/2017 prévoit des « moyens spécifiques » à l’intention des établissements et services pour le « renforcement par transformation de l’offre médico-sociale existante ».

L’instruction N° DGCS/SD3B/CNSA/ 2015/369 du 18 décembre 2015, relative à l’évolution de cette offre médico-sociale, fixe le cadre dont les établissements devront tenir compte pour bénéficier des «moyens spécifiques» en question.

« L’évolution des politiques publiques impacte le fonctionnement des institutions et modifie les modes d’organisation des établissements et services du secteur social et médico-social. 

La fonction de cadre intermédiaire est au cœur de ces transformations. »

Les conséquences d’un recrutement raté sont multiples : déstabilisation de l’organisation, dégradation de la qualité des prestations pour les usagers et de l’image de l’employeurdifficultés pour le professionnel…

Aujourd’hui, les organisations ne doivent pas limiter leur pratique au recrutement « au feeling »…

obtenir notre catalogue de formations

Retrouver l’ensemble de nos formations professionnelles classées par catégories : Direction et Management, Gestion des ressources Humaines, Qualité, Sécurité, Environnement et Politiques sociale et médico-sociales.

suscipit mi, tempus Nullam Lorem massa dapibus ipsum elit. odio consectetur